NAD

Actualités

Montréal, 31 octobre 2019 - Cette année encore, l’École NAD-UQAC a le plaisir de recevoir quatre étudiants venant de ses partenaires internationaux.  


Une expérience chaleureuse et enthousiasmante


Arrivé le 22 août dernier, Téo Mayer est le premier étudiant en échange provenant de l’Institut de l’Internet et du Multimédia (IIM) du Pôle Léonard de Vinci. Ce qui lui a donné le goût de venir ici à Montréal ? « Dans mon coin, peu d’écoles m’intéressaient et j’aimerais peut-être travailler au Canada plus tard dans les effets visuels. » a-t-il raconté. Depuis son arrivée, il apprécie surtout le partage d’expériences avec les autres étudiants. « Dans notre projet synthèse, plusieurs ont déjà accumulé une expérience de travail dans l’industrie, alors c’est super inspirant. Ils ont beaucoup de connaissances à partager ! »

Dana Darie, professeure rigging et principes de l’animation et responsable des échanges internationaux à l’École NAD-UQAC, ajoute à propos du partage d’expérience : « C’est toujours un plaisir de découvrir les différentes approches des étudiants outre-mer. Le fait d’avoir des nuances culturelles enrichit la création. »

De son côté, Claire Duchesne, de l’École Brassart (anciennement ARIES), qui étudie en jeu vidéo, a été touchée par l’accueil. « On a été ultra bien accueillis dès les premiers jours ! On nous avait dit qu’on aurait un peu de mal à s’intégrer, car les gens ici se connaissent depuis deux ou trois ans, mais finalement pas du tout. Il y a un esprit de famille et on a l’impression d’être là depuis longtemps. » Germain Pironet, de la Haute École Albert Jacquard (HEAJ), en animation de personnages en jeu vidéo, raconte : « Même si les espaces de travail sont à aire ouverte, on se sent comme dans une bulle, dans un micro-climat. »

De son côté, Tom Miliez, également de la HEAJ, créant des environnements en jeu vidéo, apprécie les cours théoriques offerts au NAD-UQAC : « Par exemple, j’aime les cours de level design et de direction artistique. Ce sont des cours très liés à l’art en général et au milieu du jeu vidéo. Le fait d’avoir des cours théoriques sur une réalité aussi nouvelle, c’est très intéressant. »


Avantages pour les étudiants du NAD-UQAC de partir à l’étranger


Dana Darie explique que l’École NAD-UQAC a été très sélective dans le choix de ses partenaires internationaux. L’École collabore avec ceux qui utilisent les mêmes logiciels et offrent la même qualité d’enseignement.

Quels sont les avantages pour les Nadiens d’aller étudier à l’étranger ? La première chose est certainement le privilège de pouvoir voyager pour ses études. Pour ce projet, les étudiants sélectionnés reçoivent en effet une bourse d’environ 6 000 $. Cette mobilité leur permet de vivre une expérience enrichissante et de rencontrer des gens partageant la même passion. Tout cela, sans compter sur la richesse culturelle des villes dans lesquelles se trouvent les différentes écoles partenaires : Namur, Paris, Angoulême, Grenoble et Lyon. Étudier à l’étranger, c’est un accomplissement personnel qui sera payant, une fois de retour au Québec. Effectivement, le fait d’avoir fait un échange permet à l’étudiant de se démarquer pour un futur emploi.
RETOUR AUX ACTUALITÉS